L'Auteur (Kazuki Takahashi)

Interview de Kazuki Takahashi parue dans "Shonen Jump" :


- S.J : Où avez-vous trouvé l'idée des cheveux de Yûgi ?

- K.Takahashi : Tout d'abord, je voulais faire une coiffure vraiment originale, quelque chose avec beaucoup d'impact. De plus, il est dit que quand une personne nait et devient capable de voir, la toute première chose qu'elle garde en mémoire est la forme de la paume des mains. Le style de coiffure de Yûgi est donc basé sur une main à 5 doigts.


- S.J : A part le nom de Yûgi (Note de Hiei- : qui signifie "Jeu"), y a-t-il d'autres noms de personnages principaux qui ont une signification particulière ?

- K.Takahashi : La première syllabe du nom de Jouno-uchi provient de "Yuujou" => "Amitié". (Note de Hiei- : Yuu (de Yuugi) + Jou de (Jounouchi) = Yuujou). Le prénom Seto (de Seto Kaiba) est basé sur un ancien Dieu Egyptien appelé "Seth".


- S.J : Yûgi a le pouvoir de se tranformer, mais les deux Yûgi sont quasi-identiques excepté l'expression de leurs visages et leurs personnalités. N'avez-vous jamais pensé à changer l'allure de l'alter-ego de Yûgi afin qu'ils aient chacun une allure distincte ?

K.Takahashi : Je n'y ais jamais pensé. Il y a deux personnalités présentes dans le corps de Yûgi, mais il ne se transforme pas.


- S.J : Est-ce que le jeu de cartes dans le manga a changé, sachant que le jeu existe maintenant dans la réalité ?

K.Takahashi : Je ne pense pas que grand chose est changé. Le plus important est que la carte corresponde ou pas au personnage. Les cartes sont une représentation de la personnalité du personnage, à travers ses choix et ses stratégies.


- S.J : Quand vous avez commencé Yu-Gi-Oh!, quels étaient vos thèmes de bases ?

K.Takahashi : L'amitié. Ce lien qui se crée entre un humain et un autre.


- S.J : Aviez-vous l'intention de baser Yu-Gi-Oh! sur le jeu de cartes, ou sur tout les types de jeu ?

K.Takahashi : J'avais idée de dessiner un manga sur le jeu en thème principal, mais je n'avais jamais pensé que le jeu de cartes deviendrait l'élément principal. La partie concernant le jeu de cartes était supposée n'être qu'un chapitre de l'histoire, mais beaucoup de lecteurs m'ont fait savoir qu'ils avaient énormément apprécié le chapitre sur le jeu de cartes, alors j'ai étendu l'idée.


- S.J : Comment décriveriez-vous la personnalité de Bakura ? Si l'on se base sur ses radicaux changements de personnalités, il semble être l'un des personnages le plus compliqué à cerner...

K.Takahashi : Bakura est possédé par un esprit maléfique contenu dans l'Anneau Millénaire. Le mauvais Bakura cherche à mettre la main sur les 7 Objets Millénaires pour obtenir le Pouvoir des Ténèbres. Il est même capable de tuer des personnes pour arriver à ses fins. Il se pourrait qu'il soit l'un des ennemis de Yûgi le plus dûr à vaincre.


- S.J : Comment décriveriez-vous la personnalité de Kaiba ? Comment est-il passé du statut de "méchant" à celui de "rival" ?

K.Takahashi : Kaiba a un vide dans son coeur dû au manque d'amour de ses parents. (Note de Hiei- : Kaiba a passé quasiment tout le début de son enfance dans un orphelinat, avant d'être adopté par un "tortionnaire"). Il s'est donc crée son propre "amour propre" pour combler ce vide, qui est de ne compter que sur lui même et d'être victorieux à n'importe quel moyen, même si cela signifie de blesser d'autres personnes. Mais rencontrer Yûgi lui a donné un but, en trouvant quelqu'un de meilleur que lui à battre.

Traduit par Hiei- - Source : False Memories.

Interview de Kazuki Takahashi parue dans le Data Book Yu-Gi-Oh! : "Le livre de la vérité"

La série "Yu-Gi-Oh!" a rencontré un vif succès aux Etats-Unis. A peine les épisodes du tournoi de Battle City s'achèvent-ils que débutent de nouvelles aventures ! Voilà sept ans que la série s'impose, et Kazuki Takashi ne semble pas vouloir en resterlà. Nous l'avons interviewé pour tenter de percer ses secrets et d'en savoir davantage.


LA GRANDE ET MYSTERIEUSE KAIBA CORPORATION...

Pourriez-vous nous en dire plus sur les mystères qui plannent sur la Kaiba Corporation ?

La Kaiba Corporation a été fondée par Gôzaburô, le père adoptif de Seto. C'était à l'origine une industrie d'armement lourd qui s'est enrichie grâce au monde de la guerre.

Après que la société soit passée entre ses mains, il s'octroie le droit de produire des missiles balistiques intercontinentaux et se tourne progressivement vers une industrie de haute technologie. Toutefois, la Kaiba Corporation commence à montrer des signes de faiblesse lorsque Seto devient le fils adoptif de Gôzaburô.

Après la mort de son père adoptif, Seto se sert de la technologie développée par la société pour l'appliquer au monde du jeu. Pour Seto, le monde du jeu et celui de la guerre ne sont pas si différents. Il s'engage alors dans un combat qu'il tient à livrer seul et dont lui seul ressortira vainqueur. Il ne porte cependant aucun intérêt à l'industrie de l'armement.

Dans le passé, Gôzaburô avait institué un tournoi d'échecs dont il était le seul sponsor, et lorsqu'il gagnait, il se décernait un prix. C'est du moins le souvenir qu'en garde Seto. Il se hisse donc au sommet de sa société, mais il sait très bien que ce n'est pas par ses propres forces qu'il y arrivera. Aussi, pour donner un sens à son existence, il se met à la recherche d'un adversaire qui pourra l'affronter aux jeux. Bien entendu, lorsqu'on parle de guerre, on pense à deux pays s'affrontant, mais pour Seto, c'est différent. La guerre qu'il mène doit l'opposer à un individu. On comprend mieux maintenant l'importance que Yûgi revêt à ses yeux. Il ne serait pas faux de dire que l'existence de Seto n'aurait aucun sens sans Yûgi. A l'heure actuelle, la Kaiba Corporation emploie 2000 personnes et son chiffre d'affaires annuel est de 15 milliards de yens.

Il y a à peine six mois...

Lorsque Seto a perdu ses duels contre Yûgi, les actions de sa société ont chuté en flèche, plaçant la Kaiba Corporation au bord de la faillite. Pour redresser la situation, Seto n'a pas d'autre choix que de remporter ses duels qu'il a fait coter en bourse.

GOZABURO VS SETO, UN CONFLIT DE FAMILLE.

Comment qualifier les relations qui existent entre Gôzaburô et Seto ?

Seto considère Gôzaburô comme son père adoptif et non comme le père idéal. Il ne pensait pas que la mort de ce dernier le placerait à la tête de la société. Ce fut une tragédie pour Seto car il perdit en fait un adversaire à sa taille. Livré à lui-même, il rencontre quelques problèmes psychologiques, rongé par un sentiment de culpabilité. Il se juge coupable de "parricide".

A travers l'éducation qu'il a reçue de Gôzaburô, pour lui, le jeu est devenu synonyme de mort, alors qu'à l'origine il s'agissait de simples parties d'échecs. C'est d'ailleurs sa victoire aux échecs contre Gôzaburô qui lui a permis de devenir son fils adoptif. Toutefois, pour Seto, la partie d'échecs n'est pas terminée et elle prend même des allures de prolongation au travers du combat qu'il mène contre son père dans la société. Finalement, Gôzaburô s'avoue vaincu et choisit de se donner la mort. C'est depuis ce jour que Kaiba associe le jeu à la mort. De plus, "l'expérience de la mort" qu'il a vécue à cause de Yûgi le conforte dans ses positions, persuadé que le perdant n'a d'autre choix que de mourir. Seto devait vaincre son complexe d'infériorité par rapport à son père, mais la mort soudaine de celui-ci ne lui a pas permis de jouir d'une victoire totale et bien méritée. Toutefois, lorsqu'il fait la rencontre de Yûgi, il voit en lui ce rival qu'il cherchait, un rival à sa hauteur qu'il devra vaincre quelqu'en soit le prix.

CONNAITRONT-ILS UN JOUR L'AMITIE ?

Yûgi et Seto, une poignée de main...

C'est une question difficile. Bien entendu, ils sont rivaux, mais dans une certaine mesure, on peut dire qu'il existe une amitié sous-jacente entre eux. Certains duels ont été l'occasion de les voir se rapprocher et s'aider. Il y a aussi cette scène où Seto confie, un peu à contrecoeur, sa carte du "Devil Sanctuary" à Yûgi. Leurs rapports sont très particuliers car l'un ne peut se passer de l'autre, et pourtant tous deux s'affrontent. Je peux aussi me rappeller de ce moment où Yûgi se retrouve dans une situation critique contre Osiris. C'est grâce à Kaiba qu'il reprend confiance et qu'il remporte son duel. A ce moment-là, je pense que Kaiba ne voulait pas voir Yûgi se faire battre par quelqu'un d'autre que lui.

L'INTREPIDE SUGOROKU !

Comment Sugoroku s'est-il procuré le Puzzle Millénaire et la carte du "Dragon Blanc aux Yeux Bleus" ?

Sugoroku est un expert en jeux. Il en a expérimenté un grand nombre à travers le monde entier. Une de ses aventures a fait de lui une véritable légende, celle du sanctuaire du Jeu des Ténèbres qui se déroule en Egypte. Dans ce sanctuaire, se trouvait un espace réservé au jeu, et personne d'autre que lui n'avait réussi à passer les épreuves du jeu sans se faire tuer ou frapper par la malédiction. Tous les pièges qui étaient tendus faisaient partie d'un Jeu des Ténèbres. Il a accepté le défi au péril de sa vie. A l'issue de ce jeu, le Puzzle Millénaire finit entre ses mains, comme s'il avait été guidé vers lui. C'est ce puzzle qu'il confiera plus tard à Yûgi, son petit-fils. Quand à la carte très particulière du "Dragon Blanc aux Yeux Bleus", Sugoroku l'a reçue d'un ami qui devait sans doute connaître Pegasus.

QUI EST DONC PEGASUS ?

Quel fut le véritable rôle de Pegasus ?

Après être entré en possession de l'Oeil Millénaire en Egypte, il se met spontanément à fabriquer des cartes qui deviennent très populaires aux Etats-Unis. C'est grâce au concours de la Kaiba Corporation qu'il parvient à mettre au point la matérialisation des monstres. Par la suite, Pegasus se fixera de nouveaux objectifs, dont celui de s'emparer de la Kaiba Corporation. En effet, la technologie de pointe qu'emploie cette société peut lui permettre de faire revivre Cyndia, sa bien-aimée disparue.

Toutefois, les objets millénaires ont la nature intrinsèque de s'attirer mutuellement. Ainsi, la nature maléfique de l'Oeil Millénaire prendra-t-elle le dessus sur Pegasus. Les cartes qu'il fabrique représentent le moyen de rassembler les objets qui lui permettront de ressusciter Cyndia. La conviction qui anime Pegasus n'est qu'une illusion, une forme de lavage de cerveau opéré par son oeil millénaire.

C'est pour cela qu'il fabrique des cartes, mais il est fort probable que cette activité lui soit inspirée par son "oeil". Ce sont peut-être ses talents d'artiste peintre qui l'ont designé comme l'élu de l'Oeil Millénaire. Quoi qu'il en soit, son rôle était de rassembler les Objets Millénaires qui devaient lui permettre de réaliser sa quête, mais il mourut avant. Vous remarquez que ce guide fait souvent référence à un des thèmes récurrents de la série : la mort.

A LA RECHERCHE DE "L'UNIQUE" !

Pourriez-vous nous en dire davantage sur le thème de la série ?

A travers la série "Yu-Gi-Oh!", on retrouve quelques thèmes récurrents : l'amitié, la mort et l'amour. Elle inclut, bien entendu, d'autres sentiments comme l'égoïsme notamment. De cette manière, j'espère démontrer aux lecteurs que rien ne peut s'opposer à un individu déterminé. Dans la série, il est bien sûr question de jeux de cartes mais aussi de liens d'amitié qui se créent à l'occasion d'un jeu. Je tiens à montrer toute l'interactivité qu'il existe entre les personnages, ainsi que la quête de leur personnalité. Je ne peux pas me contenter de ne proposer que des jeux de cartes. Aussi, je suis satisfait d'avoir pu vous proposer de nombreux passages où les personnages s'entraident pour trouver ensemble la solution à un problème. Les cartes permettrent de se battre mais aussi de mieux connaître les autres et dans le meilleur des cas, de devenir amis.

JE NE SUIS PAS UN LOOSER !

Voulez-vous dire qu'il ne faut pas s'attacher à la victoire ou à la défaite ?

Il n'y a rien de mal à perdre, et j'espère que les lecteurs s'en sont rendu compte tout au long de leur lecture. Toutefois, on a tous en nous cet amour-propre qui nous force à refuser la défaite face à autrui.

Je pense que la défaite en elle-même n'a rien de déshonorant Au contraire, c'est dans l'abondance de ses échecs que l'homme doit puiser sa force. La défaite, lorsqu'elle se présente, a toujours une signification, et ceux qui en trouvent le sens s'assurent le succès. Il faut toujours savoir tirer profit d'un échec.

La société actuelle ne distingue que deux camps, celui des gagnants et celui des perdants. Je suis persuadé qu'il en est tout autrement. Je dis cela car il m'est impossible de cataloguer quelqu'un qui a subi un échec dans le camp des perdants. Il n'y a rien de définitif. Cette personne doit aller de l'avant et se servir de son échec présent pour préparer sa victoire future. Il y a toujours une étape "post-échec". C'est pourquoi je tiens à encourager tout un chacun à ne pas céder au désespoir et à ne pas se considérer comme un moins que rien. Ceux qui acceptent la défaite trouveront toujours dans cette attitude la force de continuer leur chemin.

Dès lors, on peut affirmer que l'échec prend une valeur inestimable. Il suffit de prendre son courage à deux mains et de faire face à la situation. Voilà la véritable force, non ?

LA FOUGUE D'UN DUELLISTE MEDIOCRE...

Serait-ce la force de Jôno-uchi ?

Oui. Jôno-uchi a une place importante dans la série, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a un tempérament de battant. Il subit quelques échecs, mais pour lui, hors de question d'abandonner. A travers son personnage, j'ai cherché à transmettre beaucoup de choses aux lecteurs. En fait, je pense que l'autre Yûgi et Seto n'ont pas la combativité de Jôno-uchi. Je dirais même qu'ils sont plus faibles que lui. Je sais pourtant que Yûgi apparaît comme le héros de la série, mais il porte en lui énormément de faiblesses. A mon sens, Jôno-uchi est bien plus solide encore, et on pourrait dire sans exagérer que Yûgi tire sa force dans les liens qui l'unissent à ses amis. Sans cela, l'autre Yûgi ne subsisterait pas.

NOUS SOMMES DES PIECES DE NOTRE MONDE !

L'anneau de la paix ?

C'est vrai. Je voulais que ce dessin symbolise la société. Je pense que la société est elle aussi composée d'individus faibles. Les êtres parfaits n'existent pas ! Bien entendu, tous les hommes ont des capacités, mais ils demeurent imparfaits. Pour moi, les hommes sont semblables à des pièces, et notre monde ne peut prendre forme qu'à partir du moment où toutes ces pièces se réunissent. Je pense qu'un grand nombre de gens aspirent à ne vivre que des succès, mais je crains que personne ne soit assez fort pour cela.

UN SUCCES MONDIAL ?!

Il semble que la série connaisse un vif succès aux Etats-Unis Nous savons aussi que de nouveaux épisodes arrivent. Nous vous souhaitons une bonne continuation.

Je suis heureux de savoir que la série est devenue aussi célèbre aux Etats-Unis. Le fait que ce succès ait eu lieu après la vague de terrorisme me rend d'autant plus fier. Nous vivons dans un monde plongé dans le désespoir. Je ne peux qu'être heureux de contribuer à la construction d'un monde auquel les enfants aspirent. En tout cas, je compte continuer et je vous remercie pour vos encouragements.

Retranscrit par Hiei- - Source : Data Book Yu-Gi-Oh! : "Le livre de la vérité"